Comment calculer le taux d’intérêt d’un crédit immobilier ?

Contracter un crédit immobilier pour l’acquisition de son nouvel appartement ou de sa maison est devenu chose courante pour la plus part d’entre nous. C’est un moyen financier qui est de plus en plus connu. Mais qui sont les personnes qui connaissent réellement en détail le fonctionnement et le mécanisme des crédits immobiliers ?

Le fonctionnement de base

Ces informations vont essayer d’éclaircir et décomposer tous les éléments qui composent un crédit immobilier, et vous aider à bien appréhender toutes les composantes de ce prêt. Votre banquier, lors de votre rendez-vous dans ses bureaux, va vous demander un certain nombre d’éléments afin déjà de savoir dans un premier temps si vous pouvez être exigible en termes de ressource. Une fois qu’il aura en sa possession la valeur du capital emprunté et la durée, il va vous donner un taux applicable à votre crédit immobilier. Ce taux est la notion centrale à considérer car dans le paiement des mensualités, la part des intérêts représente le plus fort coût. Le taux d’un crédit immobilier est aussi au cœur du fonctionnement de cet emprunt.

Le tableau d’amortissement d’un prêt immobilier

Les taux d’un crédit immobilier servent à calculer les intérêts que vous allez payer sur le prêt consenti par votre organisme bancaire. En effet, les intérêts payés sont calculés en multipliant le capital restant dû par le taux d’intérêt exprimé en pourcentage. Etant donné que le capital restant dû au début du prêt est à son maximum et qu’il va décroître de plus en plus en fonction des remboursements mensuels, il est aisé de comprendre que la part des intérêts sera très élevée lorsque l’on commence les remboursements. Au fur et à mesure du remboursement de cet emprunt, la part des intérêts de votre crédit immobilier va décroître.

Le coût des intérêts pour votre crédit immobilier en fonction du taux

Il y a deux manières de faire varier le coût d’un crédit immobilier. La première est de faire varier la durée de cet emprunt. Ne vous trompez pas si vous augmentez la durée d’un crédit immobilier. Vous allez dans un premier temps être enchanté car vos remboursements mensuellement vont baisser, sauf que sur la totalité du crédit, la somme réellement déboursée pour le remboursement du capital et des intérêts aura augmenté. De la même manière, si vous jouez sur le taux d’un crédit immobilier à durée constante, vous observerez que le coût de votre crédit varie à la hausse ou à la baisse, en fonction de la hausse ou de la baisse de ce taux fixé pour rappel par votre banquier. Une étude a montré que si vous doublez les taux d’un crédit immobilier, le coût final de ce crédit aura lui aussi doublé.